Solskjaer aurait trois matches pour redresser la situation



Les dirigeants de Manchester United veulent se donner le temps de décider su sort de leur entraîneur Ole Gunnar Solskjaer, plus que jamais en sursis.

Ole Gunnar Solskjaer sait à quoi s’en tenir désormais. Selon les informations du Telegraph, le technicien norvégien aurait trois matches pour redresser la situation de Manchester United. Il n’est pas certain en revanche, dans l’absolu, que l’intéressé soit remplacé à court terme, même si les résultats devaient continuer de se détériorer avant le prochain break international, ajoute le quotidien britannique. Seulement, la direction de Manchester United a besoin de se donner du temps, c’est pourquoi le choix de repousser une décision plus tranchée a été privilégié.

Toutefois, la situation est si précaire pour Solskjaer, et la pression croissante, depuis quelques jours, qu’un changement pourrait intervenir d’ici là si l’humiliation (5-0) de dimanche dernier contre Liverpool se répète. Quoi qu’il en soit, Solskjaer n’a reçu aucune garantie qu’il restera en poste après le match contre Tottenham, samedi prochain. Un match qui pourrait être le dernier de Solskjaer à la tête des Red Devils. Manchester United a déjà entamé des recherches pour un nouvel entraîneur, mais celles-ci ne se révèlent pas très fructueuses pour l’instant.

Ferguson se présente à Carrington

Le Telegraph souligne que l’ambiance était à la défiance au centre d’entraînement de Manchester United mardi, alors que les joueurs revenaient après une journée de repos. Solskjaer se serait alors adressé à l’équipe, passant en revue certains de ses récents échecs dans l’espoir de tirer un trait sur eux et de créer une sorte de « mentalité de siège » compte tenu des critiques auxquelles United a été confronté récemment. Sir Alex Ferguson et l’ancien directeur général Martin Edwards étaient présents sur place, mais il s’agissait d’un rendez-vous planifié à l’avance et il n’y a pas eu de discussions avec Solskjaer.

Jusqu’à dimanche dernier, la direction était à 100% derrière son entraîneur. Ce n’est évidemment plus le cas, mais les principaux protagonistes restent partagés sur son avenir. United sait que l’ancien entraîneur de Chelsea Antonio Conte veut le poste, mais le club est également divisé sur son profil. De plus, Conte exigerait un degré de contrôle que le club ne serait pas forcément enclin à lui accorder. United n’est pas non plus persuadé qu’un candidat en interne puisse relever le défi et prendre la relève, ce qui complique encore plus la décision du club, pas franchement séduit par l’idée d’effectuer un changement de cette importance aussi tôt dans la saison, a fortiori sans une solution viable à disposition.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *