Manchester City aurait triché sur le fair-play financier dès 2011



Selon des révélations du Daily Mail ce dimanche, Manchester City aurait contourné les règles du fair-play financier dès la saison 2010-2011. Le club mancunien aurait gonflé les revenus du sponsoring maillot, par l’intermédiaire d’une autre société que la compagnie aérienne Etihad, son sponsor officiel.

L’affaire remonte au 12 avril 2011 mais pourrait bien mettre Manchester City dans la tourmente. Selon des informations du Daily Mail ce dimanche, qui s’est procuré des échanges d’e-mails, le club mancunien aurait gonflé délibérément ses revenus pour contourner les règles du fair-play financier lors de la saison 2010-2011, imposées alors par l’UEFA.

En l’occurence, Manchester City aurait triché sur le contrat de sponsoring maillot, financé par Etihad Airways, une compagnie aérienne basée à Abou Dhabi. Pour rappel, Manchester City est géré par une holding du nom de Abu Dhabi United Groupe (ADUG) depuis 2008. Pour la saison 2010-2011, le sponsor aurait payé plus de 4,6 millions d’euros. Sauf que dans la comptabilité, ce sont 14 millions d’euros qui ont été notifiés.

Manchester City déjà sanctionné pour avoir contourné le fair-play financier

« Il semble y avoir une certaine confusion au sujet d’un solde impayé des frais de sponsoring pour la saison 2010-2011, indiquait alors par mail un responsable d’Etihad à destination du club de Manchester City. Comme vous le savez, l’engagement d’Etihad s’élève à 4,6 millions d’euros et le solde (9,4 millions d’euros) est géré séparément par l’autorité des affaires éxécutives. Pouvez-vous clarifier cela à votre service comptable et le récupérer auprès de l’EAA en temps voulu. »

L’EAA aurait donc payé la différence à Manchester City. Selon le site web, il s’agit « d’une agence gouvernementale spécialisée mandatée pour fournir des conseils de politique stratégique au président de l’éxécutif d’Abou Dhabi ». En clair, Etihad ne payait pas la totalité du montant indiqué et c’est une autre entité des Emirats arabes unis qui comblait la différence.

Par le passé, les révélations en 2018 des Football Leaks avaient affirmé que Manchester City avait caché l’investissement du propriétaire dans des frais de parrainage. A l’époque, Manchester City était accusé d’avoir surévalué ses revenus publicitaires entre 2012 et 2016. L’affaire concernait déjà l’entreprise Etihad, principal sponsor du club appartenant au Sheikh Mansour.

En juillet 2020, le Tribunal arbitral du Sport (TAS) avait annulé la décision d’exclure Manchester City des compétitions européennes, prononcée par l’UEFA pour deux saisons. Le club cityzen était déjà accusé d’avoir contourné les règles mises en place, en déguisant certains de ses revenus. Mais en raison de preuves insuffisantes, le TAS avait permis à Manchester City de retrouver les compétitions européennes.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *