le président de l’Atlético n’exclut pas un retour de Griezmann, la presse catalane n’y croit plus



Le président de l’Atlético, Enrique Cerezo s’est exprimé ce lundi sur l’hypothèse d’un retour d’Antoine Griezmann cet été, à la faveur d’un échange avec Saul Niguez, qui ferait le chemin inverse, direction le FC Barcelone.

Le retour de Griezmann serait « une agréable surprise », a confié ce lundi le président de l’Atlético de Madrid, Enrique Cerezo. Une première sortie publique qui intervient au moment où tous les médias catalans s’accordent à dire que l’hypothèse d’un retour du champion du monde dans la capitale a pris du plomb dans l’aile.

Le Barça et l’Atlético continuent de travailler sur la possibilité d’un échange entre le Français et le milieu de terrain Saul Niguez. Mais le Barça refuse d’assumer une partie du transfert de Griezmann, tandis que les Rojiblancos ne voient pas cette opération comme une nécessité, a fortiori dans un contexte de contraction des budgets en temps de pandémie.

Le président de l’Atlético de Madrid assistait en ce début de semaine à la présentation des Prix Platino, qui récompensent les meilleures productions cinématographiques de l’Amérique latine et de la Péninsule ibérique depuis 2014. Après l’événement, il a brièvement parlé aux médias, qui l’ont interrogé sur l’éventuel accord en cours de négociation avec Barcelone pour un transfert de Griezmann.

« Je n’en ai aucune idée, on ne m’a rien dit, je ne sais rien, a-t-il lâché. Je ne sais pas comment se déroulent les négociations, je ne sais même pas s’il y en a, mais vous saurez bientôt (…) Dans le monde du football, tout est possible, mais dans le cas de Griezmann, je n’en ai aucune idée, je n’ai même pas demandé. »

Dans l’ombre de Messi au Barça

Alors que Mundo Deportivo annonçait que le transfert de Griezmann pourrait se concrétiser cette semaine, le quotidien catalan ARA a soutenu le contraire, précisant que le salaire de Griezmann est considéré comme un obstacle quasiment insurmontable que le champion d’Espagne, l’Atlético, n’est pas prêt à assumer.

A moins d’un énorme rebondissement dans cette affaire, l’échange Griezmann-Saul ne devrait donc pas avoir lieu, contraignant le Barça à étudier un plan B pour dégager suffisamment de masse salariale et prolonger Lionel Messi, sans contrat depuis le 30 juin dernier.

Sans Antoine Griezmann, qui a longtemps été la coqueluche des supporters madrilènes, l’Atlético a brisé l’hégémonie en Liga des deux géants espagnols, le Real et le Barça. En rejoignant le Barça pour donner un nouveau souffle à sa carrière et gagner les titres les plus prestigieux, à commencer par la Ligue des champions, Griezmann a connu des moments difficiles jusqu’à présent.

Le champion du monde 2018 a débarqué dans une équipe en fin de cycle, et à la recherche d’une nouvelle identité de jeu. L’international français a tout fait pour s’intégrer, apprenant à vivre à l’ombre de Lionel Messi, mais sans grand succès pour le moment.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *