la grosse émotion de Kombouaré après le maintien



Après avoir réussi son pari de sauver Nantes en Ligue 1 ce dimanche, malgré la défaite à domicile face à Toulouse (1-0) pour le barrage retour, Antoine Kombouaré n’a pas pu cacher sa vive émotion. L’entraîneur du FCN a savouré une « revanche contre soi-même ».

Malgré sa défaite à la Beaujoire ce dimanche en barrage retour (1-0) face à Toulouse, Nantes a obtenu son maintien en Ligue 1. Grâce à leur succès jeudi au Stadium à l’aller (2-1), les Canaris doivent leur sauvetage dans l’élite grâce à la règle du but à l’extérieur. Un pari réussi pour Antoine Kombouaré, arrivé en pompier en cours de saison.

« C’est une libération »

Nommé à la tête du FCN le 11 février dernier en remplacement de Raymond Domenech, incapable de gagner avec Nantes en l’espace de sept matchs, Antoine Kombouaré est apparu très ému ce dimanche. « C’était intense. Je n’avais jamais ressenti ça. Il faut le vivre, je ne souhaite à personne de vivre ça, a commenté Kombouaré, au micro de Canal +. Mais les garçons ont été énormes. Je les remercie, pour moi aussi c’était un challenge. »

La rencontre était forcément particulière pour Antoine Kombouaré, qui a commencé sa carrière professionnelle à Nantes. Resté sept ans au club en tant que joueur, Kombouaré retrouvait en face Toulouse… où il avait connu sa dernière expérience sur un banc de touche avant d’être démis de ses fonctions en janvier 2020, après une série de défaites.

« J’avais dit que j’avais une revanche à prendre sur moi-même, a poursuivi Antoine Kombouaré, ensuite emporté par son émotion. C’est une libération. » 18e de Ligue 1 après 38 journées, Nantes restera donc dans l’élite la saison prochaine, sans doute avec Antoine Kombouaré qui n’avait forcément, au vu de la situation du club à son arrivée, que le maintien comme seul objectif.

La saison a en tout cas été éprouvante pour le FC Nantes, qui a connu trois entraîneurs, avec Christian Gourcuff qui avait commencé la saison. Et les supporters ont tremblé jusqu’au bout avec ce but toulousain signé Vakoun Issouf Bayo après l’heure de jeu (62e). Mais les Canaris ont su résister pour obtenir leur maintien. Déjà vainqueur d’un barrage avec Dijon il y a deux ans, le Kanak a cette fois réussi son retour avec son club de coeur.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.