Havertz se lâche sur le prix de son transfert



Unique buteur de la finale de Ligue des Champions remportée par Chelsea (1-0) contre Manchester City, Kai Havertz « se foutait complètement » du prix de son transfert au coup de sifflet final.

Le timing pour la question n’était peut-être pas le mieux choisi, mais la réponse était parfaite. Interrogé sur la pelouse du stade de Dragon de Porto, quelques minutes après avoir remporté la finale de la Ligue des Champions avec Chelsea face à Manchester City (1-0), rien ne pouvait chasser du visage de Kai Havertz son large sourire.

Recruté pour 80 millions à l’été

« Vous aviez une énorme pression, vous êtes le joueur le plus cher de l’histoire de Chelsea, s’est enquis un journaliste. Tout a été remboursé en une nuit ? » Réponse du tac au tac de l’Allemand. « Pour être honnête, je m’en fous complètement. On vient de gagner la putain de Ligue des Champions« , s’est-il exclamé dans un éclat de rire, avant de partir fêter le succès avec ses coéquipiers.

Recruté en provenance du Bayer Leverkusen l’été dernier par Chelsea, contre 80 millions d’euros et 20 millions de bonus, Havertz, 21 ans seulement, ne s’est pas toujours montré digne, cette saison, de cet investissement, avec seulement quatre buts inscrits. Remplaçant à plusieurs reprises dans l’année, il a dû lutter pour regagner sa place dans le 11 titulaire pour la finale.

Son premier but en C1

Mais Havertz a su briller au moment qui comptait le plus. Parfaitement lancé par une passe lumineuse de Jason Mount, à la 42e minute, il a évité la sortie d’Ederson pour ouvrir le score dans le but vide. Ce n’est que le premier but de sa carrière en Ligue des Champions, mais les supporters des Blues s’en souviendront à vie. « Je ne sais pas quoi dire… C’est un sentiment incroyable, on mérite ça, s’est enthousiasmé la pépite. J’ai attendu longtemps. J’ai travaillé 15 ans pour ça. »

Celui qui va disputer l’Euro avec la Mannschaft (et retrouver la France) cet été a ensuite été adoubé par son capitaine, César Azpilicueta. « Il a eu une saison dure, mais une top mentalité, a souligné l’Espagnol. Il va être une superstar et l’est même déjà. Il vient de nous offrir la Ligue des Champions avec ce but, mais il a aussi couru comme un fou sur le terrain. C’est ça l’esprit d’équipe et c’est pour ça qu’il le mérite. »

Corentin Parbaud Journaliste RMC Sport



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *