Aulas a refusé de rencontrer Galtier en mars



Lors de la présentation de Peter Bosz, ce dimanche matin, Jean-Michel Aulas a assuré avoir refusé de rencontrer Christophe Galtier au mois de mars. Soit deux mois avant que l’entraîneur du LOSC annonce publiquement sa volonté de s’en aller.

Pourquoi l’OL a-t-il raté Christophe Galtier ? Les explications doivent être nombreuses, à commencer par l’intérêt du principal intéressé. Mais Jean-Michel Aulas a la sienne. Et l’a révélée ce dimanche matin, au cours de la présentation du nouvel entraîneur lyonnais, le Néerlandais Peter Bosz. Si l’OL n’a pas réussi à convaincre le coach de Lille, c’est selon le président lyonnais parce que du retard avait été pris il y a deux mois. Jean-Michel Aulas assure avoir refusé de rencontrer Christophe Galtier en pleine saison, avant le choc entre l’OL et Lille (2-3) décisif dans la course au podium.

« On a mené les choses de manière extrêmement professionnelle, avec beaucoup d’éthique, a expliqué le président de l’OL. Je voulais vous dire à ce sujet que dès le mois de mars, j’avais été sollicité pour rencontrer Christophe Galtier. Et sur le plan éthique, professionnel, je ne rencontre jamais un entraîneur avant la fin du championnat, surtout quand on doit l’affronter. Donc c’est nous qui avons refusé au mois de mars d’avancer sur le sujet. »

Un autre coach étranger a postulé pour l’OL

« Après, on a défini un certain nombre de priorités, a ajouté Jean-Michel Aulas. Peter (Bosz) et d’autres en faisaient partie. On les a vus. Mais vous ne pouvez pas prendre un entraîneur qui a peut-être déjà signé un contrat et qui est toujours sous contrat avec son club d’origine, qui plus est le champion de France. On a regardé cette solution et en même temps, on a pris contact avec Peter. Il y avait une troisième candidature d’un entraîneur étranger qui parlait français. On n’a jamais été inquiet. » L’autre coach étranger qui a postulé, c’est le Suisse Lucien Favre.

Quant à l’allusion au contrat « peut-être déjà signé » par Christophe Galtier, elle semble concerner Nice, très intéressé par l’entraîneur du LOSC. Mais le club nordiste a rappelé à l’OGCN que le coach champion de France est encore sous contrat jusqu’en juin 2022. Et qu’une indemnité devra donc être versée. Après avoir annoncé mardi qu’il allait quitter Lille et avoir refusé l’OL jeudi, Christophe Galtier n’a pas encore officiellement trouvé un nouveau challenge. Pendant ce temps-là, la direction lyonnaise a misé sur Peter Bosz.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *