la rencontre « surréaliste » entre Obama et Rashford



Dans le cadre d’une opération montée par une maison d’édition britannique, Marcus Rashford a discuté avec l’ancien président américain Barack Obama. Leur discussion a notamment tourné autour de leur passion pour les livres et de l’engagement des jeunes dans la société.

« Marcus est bien plus avancé que moi lorsque j’avais 23 ans. Je me cherchais encore à cet âge ». Telles ont été, entre autres, les éloges de Barack Obama à l’égard de Marcus Rashford. L’ancien président des États-Unis a discuté avec le footballeur anglais, lors d’une visioconférence animée jeudi par l’animatrice de télévision June Sarpong.

Au cours de cet échange de 30 minutes qualifié de « surréaliste » par l’attaquant de Manchester United, très engagé contre la pauvreté infantile au Royaume-Uni, les deux hommes ont notamment parlé de l’importance des livres et de l’impact de l’activisme des jeunes dans la société.

https://www.youtube.com/watch?v=BhQ2ODFmeT4

Obama flatte la jeunesse

« Pour moi, en étant dans le sport de haut niveau, je savais que ma vie pouvait changer très vite, a raconté Marcus Rashford. Si je n’étais pas suffisamment mature ou à un certain niveau dans ma tête, alors des choses comme la célébrité auraient été encore plus difficiles à gérer. À travers les livres, vous pouvez grandir comme vous l’entendez, plutôt que d’avoir quelqu’un qui ne cesse de vous dire de faire ceci ou cela. Les livres m’ont permis de faire comme bon me semble ».

« Des mondes sont possibles avec les livres. Vous pouvez grandir, découvrir et faire des connexions que vous n’auriez peut-être pas faites, simplement en choisssant et en ouvrant un livre », a abondé Barack Obama, qui continue de faire la promotion de ses mémoires (Une terre promise), alors que Marcus Rashford vient tout juste de publier avec un journaliste You Are a Champion: How to Be the Best You Can (Tu es un champion: comment être le meilleur posible).

Concernant le pouvoir de la jeunesse, l’ancien chef d’État américain a déclaré: « Quand vous regardez l’histoire des grands mouvements sociaux et des changements sociaux, c’est généralement les jeunes qui sont à l’initiative ». Ce que Marcus Rashford a approuvé: « MR: « Si vous tendez la main à quelqu’un de jeune, ils pourront faire des choses auxquelles ils n’avaient pas pensé que ce serait possible ».



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *