Sterling encore victime d’insultes racistes sur les réseaux sociaux



48 heures seulement après la fin du boycott des clubs anglais sur les réseaux sociaux pour protester contre la prolifération d’injures racistes, Raheem Sterling en a été victime à nouveau ce mardi, après la demie retour de Ligue des champions entre Manchester City et le PSG.

Dans un contexte où les clubs de Premier League se sont alliés le week-end dernier pour boycotter les réseaux sociaux, c’est un nouveau rappel de la difficulté de la tâche qui s’annonce pour lutter contre ce fléau. Ce mardi, Raheem Sterling a été la cible d’insultes racistes sur Instagram, au cours de la demie retour de Ligue des champions entre Manchester City et le PSG (2-0).

Face à la multiplication de ces injures racistes sur les réseaux sociaux, les clubs anglais avaient décidé d’envoyer un message fort en arrêtant ensemble de les utiliser le temps d’un week-end. Mais 48 heures après la fin de cette initiative de grande ampleur, un porte-parole de Facebook, propriétaire d’Instagram, a reconnu que la société a dû supprimer le commentaire raciste en question à l’encontre de Sterling et « pris des mesures contre le compte qui l’a publié ».

« Aucune solution ne résoudra ce défi du jour au lendemain »

« Dans le cadre de notre travail en cours dans cet espace, nous allons bientôt déployer de nouveaux outils pour aider à empêcher les gens de voir des messages abusifs provenant d’étrangers, a indiqué le porte-parole de Facebook. Aucune solution ne résoudra ce défi du jour au lendemain, mais nous nous engageons à faire ce que nous pouvons pour protéger notre communauté des abus. Les injures racistes adressées à Raheem Sterling sont inacceptables et nous n’en voulons pas sur Instagram. »

Raheem Sterling a déjà été visé par le passé par des injures racistes sur les réseaux sociaux, comme d’autres joueurs de Premier League. Deux supporters avaient été condamnés à une interdiction de stade de cinq ans à la suite d’injures racistes à l’encontre de l’international britannique de Manchester City.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *