le suspense reste entier entre Villarreal et Arsenal, qui s’en sort bien

Arsenal s’est incliné face à Villarreal et son ancien entraîneur, Unai Emery, jeudi soir en demi-finale aller de la Ligue Europa (2-1). Le club espagnol menait de deux buts, avant d’être rattrapé par un penalty inattendu de Nicolas Pépé. Les deux équipes ont terminé à dix.

La première petite revanche est pour Unai Emery. L’entraîneur espagnol a battu Arsenal, son ancien club, avec la victoire à domicile 2-1 de Villarreal en demi-finale aller de la Ligue Europa. Un score qui laisse la place au suspense. La seconde manche aura donc lieu à l’Emirates Stadium, le 6 mai, pour une place en finale contre Manchester United ou l’AS Roma (à suivre en direct sur les antennes de RMC Sport).

>> Abonnez-vous aux offres exclusives RMC Sport pour regarder la Ligue Europa

Dans ce duel entre clubs qui pourraient bien ne pas prendre part à la moindre compétition européenne sans victoire finale dans cette Ligue Europa (Villarreal est 7e en Liga, Arsenal 10e en Premier League), la formation espagnole a rapidement pris les rênes. L’ouverture du score est en effet survenue dès la 5e minute, grâce à une frappe croisée de Manuel Trigueros. C’est ensuite le défenseur vétéran Raul Albiol qui a mis à l’abri le sous-marin jaune (29e).

Cet avantage de deux mais traduit une excellente efficacité devant le mais de Villarreal, qui a su tirer profit de ses transitions. Car Arsenal n’a pas été grave de ballons. Mais les hommes de Mikel Arteta n’ont pas été inspirés. Sans Pierre-Emerick Aubameyang au coup d’envoi, qui se remet du paludisme, ni Alexandre Lacazette, blessé et absent de la feuille de match, l’attaque londonienne était orpheline. À la pause, la statistique d ‘objectifs attendus était saisissante pour les Gunners: 0,14.

Les Gunners ont sauvé les meubles à dix contre onze

Arsenal n’a pas spécialement mieux joué en seconde période pour réduire l’écart. Dani Ceballos a même laissé ses partenaires à dix, après un deuxième carton jaune évitable (57e). Mais la petite étincelle tant attendue – une percée de Bukayo Saka dans la surface – a remis l’équipe dans le coup. Car pour un léger contact, l’arbitre a accordé un penalty que Nicolas Pépé s’est chargé de transformer. La réduction du score à bousculé les esprits. À tel point que Villarreal a perdu sa supériorité numérique avec l’exclusion d’Étienne Capoue (sorti sur blessure par la même occasion). Le changement de dynamique était tel que Pierre-Emerick Aubameyang, entré, a même failli égaliser dans le temps additionnel.

Trois fois sacré avec le Séville FC et finaliste malheureux avec Arsenal en 2019, Unai Emery a donc encore rappelé que la Ligue Europa était sa compétition fétiche. Mais la fin du match des Gunners annonce un match retour très ouvert.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *