très inquiet, Elie Baup tacle les intentions de King Street



Invité à réagir, dans Top of the Foot sur RMC, à la grave crise que traverse les Girondins de Bordeaux avec le désengagement de leur actionnaire majoritaire, Elie Baup ne cache pas son inquiétude. Et tacle les intentions floues des fonds d’investissement comme King Street.

Qu’il semble loin, ce titre de champion de France de Bordeaux en 1999… Les Girondins sont aujourd’hui à la lutte pour le maintien en Ligue 1 et, pire encore, pour leur survie sur le plan économique. Le club a annoncé ce jeudi que son actionnaire majoritaire, King Street, avait décidé de se désengager.

« Ça sent mauvais pour ce club »

« C’est une vraie cata!, déplore dans Top of the Foot sur RMC Elie Baup, champion de France avec les Girondins. Cela sent mauvais pour ce club, qui a une vraie histoire, qui est une place forte dans le paysage du football français. » L’occasion de glisser un tacle à King Street, et plus globalement aux intentions floues des fonds d’investissement qui arrivent dans les clubs de football: C’est la mode de vendre à des fonds d’investissement mais on ne sait jamais à qui on vend. »

« Quand on aime les Girondins, c’est un moment très dur à accepter, poursuit l’ancien entraîneur. On parle d’exister encore, c’est encore plus grave que prévu… le fonds d’investissement vient pourquoi? Acheter et revendre des joueurs? Mais le terrain! La formation, le projet sportif! Si je serais prêt à aider? Bien sûr. On n’a pas fait appel à moi jusque-là. » Sportivement, les Bordelais pointent à une très modeste 16e place de Ligue 1.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *