L’UEFA prend en considération les excuses des clubs anglais

Dans une longue interview à la télévision slovène ce mercredi, Aleksander Ceferin est revenu à nouveau sur la décision des clubs anglais, qui ont rapidement quitté la Super League. Les excuses de ces dissidents ont été appréciées par l’UEFA, qui prend en considération cette donnée dans d’éventuelles sanctions à venir.

La Super League européenne n’a pas résisté au désistement des six clubs anglais prévus dans cette ligue semi-fermée. Les six équipes anglaises se sont rétractées mardi soir, 48 heures après le lancement de cette nouvelle compétition. A l’image d’Arsenal ou de Liverpool, des excuses ont même été présentées aux supporters.

Ce lundi lors du congrès de l’UEFA, le président de l’instance européenne Aleksander Ceferin avait lancé un appel aux clubs dissidents, leur demandant de revenir à la raison. Sous la pression populaire, des acteurs du football et des différentes instances, les clubs anglais n’ont pas tardé à quitter le projet. Seuls Andrea Agnelli et Florentino Perez, respectivement à la tête de la Juventus et du Real Madrid, continuent de croire à cette nouvelle compétition même si celle-ci est en stand-by.

« Nous prendrons en compte le fait que les clubs anglais ont admis leurs erreurs »

Dans une longue interview accordée à la télévision slovène ce mercredi, Aleksander Ceferin a réfuté un combat d’homme à homme avec ses principaux opposants. « C’est une question de football. Je peux m’asseoir à côté de tout le monde, a rétorqué Ceferin. Le fait est que si un club veut jouer dans notre compétition, il devra nous approcher et nous devrons arrangeur les choses après ce qui s’est passé, mais je ne veux pas entrer dans les détails, car nous sommes toujours en négociation avec l’équipe juridique. « 

Si le président de l’UEFA appelle encore le Real Madrid et la Juventus et faire un pas vers eux, et non l’inverse, il dédouane aussi un peu les clubs anglais. « Je dirais que c’est une très bonne décision des clubs anglais et que nous prendrons également en compte le fait qu’ils ont admis leur erreur, qu’ils comprennent qu’ils ont mal agi, a confié Ceferin. Nous faisons tous des erreurs. « 

Aleksander Ceferin a indiqué aussi avoir été en contact avec Boris Johnson, le premier ministre britannique, et que la coopération a été « excellente ». « J’ai été impressionné par leur efficacité. Ils ont immédiatement dit qu’ils étaient disponibles pour nous pour quoi que ce soit pouvoir être rendu public, a félicité Ceferin. Le gouvernement britannique a beaucoup aidé. » De quoi certainement atténuer les sanctions possibles de l’UEFA à l’encontre des six clubs anglais.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *