Paredes « espère » que la Super League ne verra pas le jour



Leandro Paredes, milieu argentin du PSG, a exprimé son opposition à la Super League, dans une interview accordée mardi aux médias de Boca Juniors, son ancien club. Il rejoint ainsi la position d’Ander Herrera, premier joueur du club de la capitale à avoir exprimé sa désapprobation.

Il est le deuxième joueur du Paris Saint-Germain à prendre position sur la Super League. Même si sa déclaration est laconique, Leandro Paredes a affirmé mardi qu’il était opposé au projet de compétition européenne semi-fermée.

« Je n’ai pas beaucoup lu ce qu’il se disait, mais on en a un peu parlé avec les coéquipiers. J’espère simplement que ça ne se fera pas », a déclaré le milieu argentin, dans une interview réalisée pour Boca Juniors, son club formateur.

« On pense tous plus ou moins la même chose. On espère que ça ne se fera pas. Ce serait un pêché », a aussi déclaré Leandro Paredes.

Herrera désapprouve aussi

Avant lui, Ander Herrera a aussi exprimé, lundi, son opposition à ce projet: « Je suis tombé amoureux du football populaire, avec le football des fans, et avec le rêve de voir le club de mon coeur affronter les meilleurs, a lancé le milieu basque de Paris dans un message posté ce lundi sur les réseaux sociaux. Si cette Super League européenne se produit, il en est fini de ces rêves ».

Longtemps cité comme faisant partie des discussions de la Super League, le Paris Saint-Germain ne compte pas parmi les douze clubs fondateurs de la compétition. Son président Nasser Al-Khelaïfi a ainsi réaffirmé son attachement à l’UEFA et à la Ligue des champions.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *