L’UEFA tape du poing sur la table



La FFF et la LFP s’opposent fermement à la Superleague

La LFP et la FFF ont produit un communiqué commun: « Aux côtés de l’UEFA, la FFF et la LFP se positionnent fermement contre un projet qui menace toute la pyramide du football européen. Les rêves hégémoniques d’une oligarchie auront pour conséquence la disparition d’un système européen qui a permis au football un développement sans précédent sur le continent européen. En rompant cet équilibre, le projet de Superleague mettra un terme à un système basé sur le mérite sportif et qui a su mettre en place des mécanismes de solidarité avec toutes les fédérations européennes. La FFF et la LFP rappellent que le socle des championnats domestiques contribue au développement de tout le football. En France, au travers des mécanismes de solidarité, le football professionnel irrigue tout le sport et le football amateur. »

La fédération anglaise ne « permettra pas une compétition qui endommagerait le football »

La fédération anglaise de football a à son tour pris officiellement position contre le projet de Superleague. « Nous ne permettrons pas la tenue d’une compétition qui endommagerait le football anglais et nous prendrons toute action légale nécessaire pour protéger l’intérêt général du football », a assuré la FA.

Ferguson: « C’est s’éloigner de 70 ans du football européen »

Légendaire coach de Manchester United, Sir Alex Ferguson s’est à son tour élevé contre le projet de Superleague impulsé par son club de coeur, auprès de l’agence Reuters.

« Parler d’une Super League, c’est s’éloigner de 70 ans du football européen », a développé l’Écossais, qui est revenu sur ses souvenirs magiques en C1. « À mon époque, à United, nous avons disputé quatre finales de la Ligue des champions et elles ont toujours été les soirées les plus spéciales. […] Les fans du monde entier adorent la compétition telle qu’elle est. »

Pas de commentaires pour Solskjaer

Ole Gunnar Solskjaer, entraîneur de Manchester United, n’a pas pu échapper à une question sur la Superleague après la victoire des Red Devils (3-1) face à Burnley. « J’ai vu aujourd’hui les informations sur ces spéculations, comme vous, a-t-il simplement répondu. Je ne peux pas vraiment dire grand-chose, j’étais concentré sur ce match. Il faut juste que je prenne le temps de voir ce que c’est. »

Gary Neville: « Je suis un fan d’United et je suis dégoûté »

Consultant pour la Sky, Gary Neville, 602 matchs sous le maillot de Manchester United, s’est dit « dégoûté » par son ancien club, qui fait partie des 12 institutions derrière la Superleague.

« Liverpool dit qu' »ils ne marcheront jamais seuls » ? United a été fondé par des travailleurs ? Et ils partent dans une ligue sans compétition, dont ils ne peuvent être relégués ? C’est une honte », s’est insurgé l’ancien international anglais. « Les propriétaires de ces clubs n’en ont qu’après l’argent, ce sont des imposteurs et ils n’ont rien à faire avec le football dans ce pays, ses fans et ses 100 ans d’histoire. C’est vraiment une plaisanterie. Trop c’est trop. C’est un acte criminel contre les fans de football. « 

Simeone au sujet de la Superleague: « le club prendra la meilleure décision »

Interrogé par AS au sujet de la Superleague après sa victoire contre Eibar, Diego Simeone a sobrement réagi aux rumeurs. « Nous sommes prêts à entraîner les clubs », a déclaré le coach de l’Atlético Madrid, qui fait partie des 12 équipes à l’origine du projet. « Notre club prendra la meilleure décision pour son futur. »

L’association de supporters européens condamne « le dernier clou dans le cercueil du football européen »

Dans un communiqué, Football Supporters Europe, l’association de supporters européens, a déploré le projet de Superleague, « le dernier clou du cercueil du football européen ».

« Cette compétition serait le dernier clou du cercueil du football européen, délaissant tout ce qui a fait son succès et l’a rendu populaire : le mérite sportif, les promotions et relégations, la qualification en compétitions européennes grâce aux succès nationaux et la solidarité financière. C’est illégitime, irresponsable, et anticoncurrentiel par essence. »

Le FSE a appelé la gouvernance du football à « agir immédiatement », par « des sanctions », mais aussi une annulation des réformes des compétitions UEFA, qui « bénéficient déjà aux clubs à l’origine de la Superleague ».

La ligue allemande « s’oppose » à la Superleague

Christian Seifert, président de la DFL, la ligue allemande de football, a à son tour pris position officiellement contre la Superleague sur Twitter. « La DFL s’oppose à tout concept de Superleague européenne, assène-t-il. L’intérêt économique d’une poignée de clubs en Angleterre, Italie et Espagne ne devraient pas mener à la disparition de structures établies du football européen. Ce serait irresponsable de causer des dommages irréparables aux ligues nationales, la base de notre football européen. »

Tebas annonce « une prise de position commune » de l’UEFA et des grands championnats

Remonté contre les « gourous de la Superleague », Javier Tebas, président de la Liga a critiqué « leur égoïsme et leur manque de solidarité ». Il a aussi révélé que l’UEFA préparait avec les différents championnats européens une prise de position commune face à cette situation inédite.

Dans le début de communiqué, on peut lire qu’ils annoncent « rester unis dans leurs efforts pour stopper ce projet cynique » de « prétendue Superleague ». « Nous envisagerons toutes les mesures à notre disposition, à tous les niveaux, judiciaires et sportifs, pour empêcher que ça arrive », ajoutent-ils.

DAZN dément être le diffuseur potentiel de la Superleague

Suite aux informations révélées par le Corriere dello Sport, annonçant que la plateforme DAZN serait fortement pressentie pour être le diffuseur de la Superleague, l’entreprise a démenti. « Ces informations sont fausses. DAZN et M. Blavatnik (le propriétaire, ndlr) ne sont pas liés ou intéressés par le fait de participer à des négociations au sujet de la création d’une Superleague, et il n’y a aucun aucune discussion », a réagi DAZN via un communiqué.

La réaction de l’Elysée

Joint par RMC Sport, L’Élysée nous confie que « le président de la République salue la position des clubs français de refuser de participer à un projet de Superleague européenne de football, menaçant le principe de solidarité et le mérite sportif. L’Etat Francais appuiera toutes les démarches de la LFP, de la FFF, l’UEFA, et de la FIFA pour protéger l’intégrité des compétitions fédérales qu’elles soient nationales ou européennes ».

M.Bouhafsi

L’UEFA confirme qu’aucun club français n’a signé

Dans son communiqué, l’UEFA « remercie les clubs des autres pays, notamment les clubs français et allemands, qui ont refusé de signer cela (le projet de Superleague ndlr). Nous en appelons aux amoureux du football, aux supporters et aux hommes politiques, pour qu’ils nous rejoignent dans notre combat contre un tel projet, si celui-ci venait à être annoncé ».

Les menaces de l’UEFA

« Nous considérerons toutes les mesures à notre disposition, à tous les niveaux, à la fois sur les plans judiciaire et sportif, pour éviter que cela (la Superleague ndlr) arrive », poursuit l’UEFA dans son communiqué.

Des menaces plus détaillées ensuite: « Comme annoncé précédemment par la Fifa et les six fédérations, les clubs concernés seront bannis des autres compétitions domestiques, européennes ou mondiales, et les joueurs pourraient se voir interdire de représenter leur équipe nationale. »

La réaction ferme de l’UEFA

« L’UEFA, l’association du football anglais et la Premier League, la Fédération espagnole et la Liga, la Fédération italienne et la Serie A ont appris que quelques clus anglais, espagnols et italiens semblaient sur le point d’annoncer la création d’une ligue fermée appelée Superleague. Si cela arrive, nous souhaitons redire que nous, UEFA, Fédérations anglaise, espagnole et italienne, Premier League, Liga, Serie A mais aussi la Fifa et tous les membres de nos associations, resterons unis dans nos efforts pour stopper ce projet cynique, fondé sur l’intérêt personnel de quelques clubs, à un moment où la société a plus besoin de solidarité que jamais », a réagi l’UEFA dans un communiqué.

La Premier League condamne le projet

« La Premier League condamne toute proposition qui attaque le principe d’une compétition ouverte et basée sur le mérite sportif, qui sont le coeur de la pyramide du football domestique et européen, écrit la Premier League dans un communiqué. Les fans de tous les clubs d’Angleterre et d’Europe peuvent nourrir le rêve de voir leur équipe atteindre le sommet et jouer contre les meilleurs. Nous pensons que le concept d’une Superleague européenne pourrait détruire ce rêve. […] Nous allons travailler avec les supporters, la Fédération et les autres parties prenantes, ici et à l’étranger, pour défendre l’intégrité et les perspectives d’avenir du football anglais, dans l’intérêt du jeu. »

L’UEFA commence déjà à réagir

Après avoir appris le projet d’officialisation de plusieurs grands clubs européens d’une Superleague européenne à partir de 2024, l’UEFA a décidé d’activer ses réseaux. Ces dernières semaines, l’instance européenne avait déjà cherché à apaiser les tensions avec certains clubs en nommant le Croate Zvonimir Boban comme « Chef du Football » en charge de la relation avec les clubs. L’ancien joueur de l’AC Milan va avoir beaucoup de discussions à mener dans les prochaines heures. Première décision: réclamer une réunion d’urgence avec les clubs en question pour demander des explications. Dans l’histoire, l’UEFA a été prise par surprise par une annonce officielle aussi soudaine.

Personne n’était dupe au sein de l’instance et les dirigeants savaient que des discussions avaient lieu entre les plus gros clubs européens. Mais l’UEFA pensait que la réforme de la Ligue des champions, qui devait être officialisée ce lundi, allait calmer les choses et permettre de gagner du temps devant la fronde des mastodontes du vieux continent. Pour tenir le cap, l’UEFA mise beaucoup sur le Bayern Munich et le PSG, qui ne font, pour l’instant, pas partie de l’annonce de cette première mouture de la Superleague. Les dirigeants de l’instance espèrent pouvoir garder les Français et Allemands le plus longtemps de leur côté pour faire contre poids. Pour s’en assurer, l’UEFA s’est déjà mis en contact ces dernières heures avec les Fédérations des deux pays. Des discussions qui devraient même monter jusqu’aux gouvernements.

L.Tanzi

L’UEFA devait annoncer son projet de réforme de la Ligue des champions lundi

L’annonce à venir des douze clubs européens, pour la création d’une Superleague européenne, provoque un séisme dans le monde du football européen. Elle intervient à la veille de ce qui devait être l’annonce de la réforme de la Ligue des champions à partir de 2024 par l’UEFA.

Une formule qui devait passer à 36 décrite ici, désormais caduque.

Douze clubs devraient officialiser la Superleague, sans les clubs français !

Crise profonde et majeure dans le football européen. Douze clubs devraient officialiser la Superleague européenne. Dans ces clubs, on retrouve le Real Madrid, le Barça, l’Atlético, l’Inter, l’Ac Milan, la Juve, Manchester City, Manchester United, Arsenal, Liverpool, Chelsea et Tottenham. Une Superleague dans sa première mouture sans club français ni allemands ! Les clubs refusent donc la réforme de la Ligue des champions et entrent en guerre avec l’UEFA.

D.Riolo avec M.Bouhafsi et L.Tanzi



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *