Boris Johnson dément toute intervention en faveur d’un rachat



Le Premier ministre britannique Boris Johnson a démenti ce jeudi par la voix de son porte-parole toute intervention en faveur d’une tentative de rachat du club de foot de Newcastle par un fonds saoudien.

Alors que les propriétaires de Newcastle cherchent toujours à vendre le club, la tentative de rachat des Magpies par le prince héritier Mohammed ben Salmane qui a avorté a refait surface sur la toile médiatique britannique.

D’après les indiscrétions du Daily Mail, le Saoudien aurait envoyé des messages Whatsapp en juin à Boris Johnson pour que la Premier League britannique « reconsidère et corrige ses conclusions erronées » qui ont bloqué le rachat.

Si le porte-parole officiel de Boris Johnson s’est refusé à tout commentaire au sujet de « conversations privées », il a admis que le dirigeant britannique avait mandaté son conseiller Eddie Lister pour se pencher sur le dossier de cette offre de rachat par un consortium emmené par le fonds souverain saoudien.

« Le Premier ministre a demandé à Lord Lister de vérifier l’état d’avancement des discussions de ce potentiel investissement majeur au Royaume-Uni. Il ne lui a pas demandé d’intervenir. Le Premier ministre n’est pas intervenu. Le gouvernement n’a à aucun moment été impliqué dans ces discussions. »

Une affaire trouble

Cette tentative de rachat avortée fait l’objet d’une procédure d’arbitrage à Londres, le propriétaire du club de Newcastle Mike Ashley contestant la conclusion de la Premier League considérant le consortium comme le bras de l’Etat saoudien contrôlé par le prince ben Salmane.

Toutefois, le gouvernement britannique a nié être impliqué dans l’échec du rachat des Magpies : « Bien que nous accueillions favorablement les investissements étrangers, il s’agissait d’une question commerciale pour les parties concernées, et le gouvernement n’a été impliqué à aucun moment dans les négociations de rachat de Newcastle United. »



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *