Bouanga réclame « une sanction exemplaire » après la vidéo raciste

Denis Bouanga a publié ce dimanche un communiqué pour réagir à la vidéo raciste qui lui a été envoyée le week-end dernier par des membres des fans de Magic. L’attaquant de 26 ans, international gabonais, intimé à de lourdes sanctions mais ne veut pas faire d’amalgame avec le reste des supporters de l’ASSE, qui lui ont témoigné leur soutien ces derniers jours.

Quelques lignes pour réagir à l’intolérable. Une semaine après avoir été visé par une vidéo à caractère raciste par des membres des Magic Fans 1991, Denis Bouanga est sorti du silence. Dans la foulée de la victoire face à Bordeaux, ce dimanche lors de la 32e journée de Ligue 1 (4-1), l’attaquant de Saint-Etienne a publié un communiqué sur les réseaux. L’international gabonais, né d’un père noir et d’une mère blanche, rappelle ses origines multiples. « La race? Quelle race? Nous sommes des êtres humains: ce fruit de la tolérance, de la bienveillance, de l’amour », écrit-il.

Avant d’estimer que cet acte isolé ne représente pas la majorité des supporters stéphanois. Ni ceux des Magic Fans 1991, qui se sont vite désolidarisés, avant de déployer une banderole à Geoffroy-Guichard avec un message d’unité: « Nous sommes noirs, nous sommes blancs, nous sommes jaunes, nous sommes l’ASSE ». De quoi réchauffer le cœur de Bouanga, forcément marqué par cette attaque abjecte. « Ça m’a choqué, surpris mais j’ai le cuir épais, explique le joueur de 26 ans. Je sais que la terre verte n’a rien à voir avec le racisme, la xénophobie. Ne généralisons pas un fait minoritaire, laissons ces gens dans l’obscurité. « 

« Ne rien faire serait une forme de renoncement »

Malgré tout, le buteur des Verts ne compte pas en rester là et réclame la plus grande fermeté contre les auteurs de cette vidéo: « Je n’ai aucun esprit de vengeance mais pour dire stop, pour mettre fin à ces messages haineux, il faut que la sanction soit exemplaire. Ne rien faire serait une forme de renoncement. Agir, sanctionner sévèrement est utile, utile pour tous « . Saisi par l’ASSE, le parquet de Saint-Etienne a ouvert une enquête pour faire toute la lumière sur cette affaire.

« Ce qui s’est passé est inqualifiable, et condamné par le club, par les supporters qui se sont excusés par rapport à Denis et se sont désolidarisés, avait réagi Claude Puel vendredi en conférence de presse. Pas question de faire un amalgame avec ces Cela touche le joueur, ses coéquipiers, le staff. Nous sommes tous ensemble pour encadrer Denis et toutes les personnes qui se sentent offensées « .



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *