Dijon égale la pire série de défaites consécutives, 87 ans après

Dijon s’est à nouveau incliné sur la pelouse de Monaco, ce dimanche, lors de la 32e journée de Ligue 1 (3-0). Avec cette douzième défaite consécutive, les joueurs de David Linarès égalent la pire série de l’histoire du championnat. Avant de peut-être de la battre le week-end prochain contre Nice.

Un long tunnel sans aileron. Dijon est en grande souffrance au crépuscule de la saison. En détresse même. Déjà quasiment relégué, le club bourguignon enchaîne les sorties sans relief depuis plusieurs semaines. Et les défaites s’accumulent à un rythme spectaculaire. En déplacement sur le Rocher, les joueurs de David Linarès se sont logiquement inclinés face à l’AS Monaco, ce dimanche, lors de la 32e journée de Ligue 1 (3-0). Avec ce douzième revers consécutif, ils égalent la pire série de l’histoire du championnat de France. Selon Opta, aucun club n’avait perdu douze fois d’affilée dans la même saison depuis le CA Paris en 1933-34. Il y a 87 ans.

S’ils ne redressent pas vite la tête, les partenaires de Yassine Benzia, également éliminés de la Coupe de France par Lille (0-1), pourraient bien battre ce triste record dès dimanche prochain, lors de la réception de Nice à Gaston- Gérard (15h). Il faut remonter au 24 janvier pour trouver la trace de leur dernier match nul. C’était face à Strasbourg (1-1). Pour le reste, le DFCO n’a gagné que 2 fois cette saison, pour 9 nuls et 21 défaites. Bons derniers de L1, les Dijonnais ne comptent que 15 points. Soit deux fois moins que Nîmes, qui occupe actuellement la 18e place, synonyme de barrage.

Lautoa n’a pas gagné un match cette saison

Certains joueurs de l’effectif, comme Wesley Lautoa, n’ont pas gagné une seule rencontre depuis l’été dernier. Leur descente en Ligue 2 n’est pas encore officielle, mais vu la situation, elle est déjà actée pour tout le monde. Il s’agit maintenant de ne pas tomber sous les moqueries. En évitant de laisser une trace peu glorieuse dans les annales. Question de fierté. Et de respect du maillot aussi.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *