Navas ou Neuer, qui est le meilleur?



Le quart de finale de la Ligue des champions qui oppose le Bayern Munich et le Paris Saint-Germain ce mercredi (21h, sur RMC Sport 1) verra s’affronter deux des gardiens les plus performants de la planète: Manuel Neuer et Keylor Navas. Forcément, en plus de la qualification, le titre officieux de meilleur gardien du monde sera aussi en jeu.

Interrogez un supporter du Paris Saint-Germain, il vous dira sans nul doute que la meilleure recrue du club ces dernières années se nomme Keylor Navas. Si le PSG est encore en course pour le titre de champion de France, dans la dernière ligne droite d’une saison pénible, à la fois pour les têtes et les organismes, qu’il a survécu à une nouvelle soirée cauchemar contre le FC Barcelone en Ligue des champions, c’est grâce à lui. Maintenant, demandez à ce même supporter quel a été son plus grand regret au terme de la finale disputée contre le Bayern Munich l’an passé, il évoquera certainement les nombreuses occasions manquées par le club de la capitale, ou plutôt repoussées par un mur infranchissable.

Navas rayonne sur sa ligne, Neuer étend son champ d’action

Le Paris Saint-Germain s’était procuré trois occasions nettes à Lisbonne, par Neymar, Mbappé et Marquinhos, toutes écartées par Manuel Neuer, dans son style si caractéristique, proche du gardien de handball quand il fait le grand écart. « Nous n’allons pas jouer un match de tennis. On ne sera pas face-à-face, l’un contre l’autre », rejetait Keylor Navas dans un entretien à France Football cette semaine. Il n’empêche, difficile de passer à côté de ce duel épique que se livreront ces deux très grands gardiens, chacun défendant son école, à l’occasion de ces retrouvailles entre géants, pour une revanche qui sent la poudre.

Navas est peut-être le plus impressionnant sur sa ligne (le gardien du PSG a évité neuf buts à son équipe, contre six pour le portier du Bayern Munich). Manuel Neuer, lui, se distingue avec un profil plus complet, proche de celui d’un joueur de champ. L’Allemand, rassurant dans son jeu au pied, réalise en effet plus d’interventions hors de sa surface ces deux dernières années, dans la compétition, que le gardien costaricien, que l’on sait moins aventureux. Doyens de la caste des très grands gardiens (35 ans pour Neuer, 34 ans pour Navas), leur efficacité n’est plus à démontrer, tout comme leur capacité à réguler le tempérament et l’attitude de leur équipe, leur zone d’influence s’étendant bien au-delà de leur pré carré.

Difficile de les départager

Si l’on reste sur les statistiques compilées ces deux dernières années, en Ligue des champions, peu de choses, finalement, séparent les deux gardiens, en termes d’efficacité. En 17 matches disputés, il se trouve que Manuel Neuer et Keylor Navas ont subi le même nombre de tirs cadrés par rencontre, 4,2 pour l’Allemand et 4 pour Navas. Le pourcentage de tirs arrêtés est légèrement supérieur chez Neuer (81,7% contre 79,1), tout comme le nombre d’arrêts réalisés par match (3,5 pour Neuer, 3,1 pour Navas), mais la différence est infime. Difficile de les départager de ce côté, sachant qu’ils encaissent également le même nombre de buts par match (0,8 en moyenne).

En somme, Navas se place comme la référence sur le continent européen en nombre de parades réalisées par rapport à la dangerosité des tirs qu’il aura eu à gérer jusqu’à maintenant. Quant à Manuel Neuer, il rayonne davantage, avec un jeu plus offensif que le gardien parisien. Reste ce domaine où Keylor Navas brille de mille feux, dans l’exercice du penalty arrêté (2/5). La seule statistique qu’il se garderait bien d’améliorer à l’Allianz Arena ce soir, car cela voudrait dire que le Paris Saint-Germain subit sans doute la domination munichoise.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *