Galtier reconnaît (enfin) que Lille « est dans la bagarre » pour le titre



S’il ne veut surtout pas s’emballer après avoir battu le PSG (1-0) ce samedi, Christophe Galtier doit bien reconnaître que Lille est idéalement placé pour être champion cette saison.

Même du bout des lèvres, Christophe Galtier a du mal à le dire. Du mal à parler ouvertement de la course au titre. Les faits sont pourtant là: à sept journées de la fin du championnat, son Losc occupe la tête du classement avec trois points d’avance sur le PSG, son plus proche poursuivant qu’il vient de battre au Parc des Princes (1-0).

« On est premiers avec 66 points à la 31e journée. Je vous laisse faire les commentaires, mais on est dans la bataille. Monaco a réussi une grande performance avant nous (4-0 contre Metz), ils sont là. Lyon et Paris sont là. Il y a trois, quatre et six points (d’écart) au moment où je vous parle (avant Lens-OL). Ça peut paraître peu et je pense que c’est peu », a insisté le coach nordiste après la victoire au Parc des Princes.

« Il faut fêter cette victoire importante mais… »

Dix ans après son dernier titre de champion de France, Lille semble avoir les armes pour conserver jusqu’au bout cette place de leader. Il faudra pour cela arrêter d’égarer des points face à des adversaires largement à sa portée. Ces dernières semaines, les Dogues ont notamment buté sur Brest (0-0) et Strasbourg (1-1), avant d’être dominés par des Nîmois (2-1) à la lutte pour le maintien. « Il faut rester sur nos fondamentaux, que le groupe croit en son potentiel et que les joueurs comprennent qu’on ne peut rien faire seuls, à dix ou à onze, mais qu’on peut le faire à 18 ou 20 joueurs. Je ne pense pas avoir le meilleur effectif de Ligue 1, mais dans la détermination, l’investissement, on doit être irréprochable. C’est aussi en ne mettant pas tout ce qu’il fallait mettre contre Nîmes qu’on a perdu. Il faut se servir de ce genre d’erreur. J’ai aimé le discours de Mike (Maignan) après le match dans le vestiaire. Il faut fêter cette victoire importante mais vite se remobiliser pour être prêt à Metz », a souligné Galtier.

Il n’y aura donc aucun emballement dans les rangs lillois. « On aura ce déplacement difficile à Metz, puis Montpellier et un rendez-vous à Lyon. Il faudra garder le même état d’esprit et le même engagement. On verra ce qui se passera le soir du match contre nos amis lyonnais (le 24 avril) », a ajouté Galtier. Avant, tout de même, de reconnaître, un sourire en coin : « On est bien dans la bagarre. »



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *