Arsenal n’exclut pas de se joindre à Henry dans son boycott des réseaux sociaux



Par la voix de son directeur exécutif Vinai Venkatesham, Arsenal veut se mobiliser contre l’augmentation des messages de haine sur les réseaux sociaux. Les Gunners pourraient même imiter leur légende Thierry Henry qui a récemment fermé tous ses comptes personnels sur les réseaux.

Et si Arsenal boycottait les réseaux sociaux ? Le club anglais ne l’exclut pas. Pourtant, les Gunners pèsent lourd. Très lourd : près de 38 millions de fans sur la page officielle du club sur Facebook et 37 millions d’abonnés sur Twitter et Instagram. A ce jour, il n’est pas encore question de fermer les comptes.

Mais face à l’augmentation des messages haineux ou à caractère raciste et la crainte d’une « normalisation » de ces attaques, la direction d’Arsenal n’entend pas rester passive. Elle a lancé une campagne, #StopOnlineAbuse, afin de sensibiliser les internautes sur ce nouveau fléau. Les dirigeants londoniens ont aussi créé un groupe de travail afin d’aider et soutenir les joueurs visés par des attaques en ligne. Granit Xhaka, Eddie Nketiah, Willian et Bernd Leno font partie des Gunners à avoir déjà été la cible de messages haineux sur les réseaux sociaux. Arsenal veut donner une formation à ses joueurs afin qu’ils puissent mieux appréhender et se défendre avec cet outil.

« Triste que Thierry soit obligé d’en arriver là »

« Il faut reconnaitre que c’est allé trop loin », souffle le directeur exécutif Vinai Venkatesham, interrogé par Sky Sports. Il y a un aspect très sombre dans les réseaux sociaux et on ne peut pas l’accepter. C’est de pire en pire et il faut trouver une solution pour que ça aille mieux. »

A ce titre, le dirigeant d’Arsenal tient à féliciter Thierry Henry pour son récent désengagement des réseaux. « Le volume considérable de racisme, d’intimidation et de torture mentale qui en résulte pour les individus est trop toxique pour être ignoré », avait expliqué l’ancienne légende des Gunners. « Je comprends sa décision, réagit Vinai Venkatesham. J’ai trouvé triste que Thierry soit obligé d’en arriver là mais j’ai trouvé que c’était un message vraiment puissant. »

Et si Arsenal imitait son ex-buteur, même temporairement ? « Rien ne doit être exclu, mais nous avons choisi de ne pas boycotter alors qu’on aurait clairement pu le faire », affirme le directeur exécutif du club anglais. Vinai Venkatesham préfère d’abord sensibiliser ses fans en envoyant des messages sur les réseaux plutôt qu’un retrait, plus radical. Pour l’instant…



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *