« Mbappé ne peut pas être satisfait de ce qu’il a fait » selon Deschamps

Didier Deschamps, conscient de la période contrastée que traverse Kylian Mbappé avec les Bleus, n’a pas souhaité accabler son buteur ce mardi à la veille de Bosnie-France, tout comme il a rassuré sur son état d’esprit.

Et si Didier Deschamps se privé de Kylian Mbappé contre la Bosnie-Herzégovine (mercredi à 20h45), au profit encore plus remuants et décisifs que l’international du Paris Saint-Germain? La question ne lui a pas été posée directement, mais Didier Deschamps a estimé que Kingsley Coman et Ousmane Dembélé ont déclaré « pas incompatibles, dans l’absolu ». Ou, les deux ont marqué des points face au Kazakhstan (2-0) et à l’Ukraine (1-1).

Deschamps: « Cela arrive à tout le monde »

Contrairement à Mbappé, qui reste sur deux prestations peu concluantes lors de cette trêve internationale. Le meilleur buteur du championnat de France n’a pas été à la hauteur contre l’Ukraine sur son côté gauche, et a manqué un penalty qu’il s’était lui-même procuré, après avoir oublié un partenaire démarqué seul face au but contre le Kazakhstan. Le Parisien traverse une période plus compliquée avec les Bleus, qui pourrait aussi s’expliquer par la fatigue accumulée.

« Lui le premier, il ne peut pas être satisfait de ce qu’il a fait, a commenté Didier Deschamps ce mardi, en conférence de presse. Il n’était pas très en jambes lors du premier match. Il était beaucoup plus en jambes contre le Kazakhstan. Il a eu des situations, des occasions. Il n’a pas eu l’efficacité et lui, comme les autres, il a envie de marquer et de faire marquer.  » Ses performances vont-elles trotter dans la tête de Kylian Mbappé?

« Je ne le sens pas du tout, cela arrive à tout le monde, a balayé le sélectionneur. Vous pouvez faire un bon match, l’autre un peu moins bon, ou l’inverse, c’est aussi arrivé à d ‘ autres joueurs. Je connais bien Kylian. Il peut, sur un match ou une période, comme n’importe quel attaquant de très haut niveau, avoir une période d’efficacité un peu moins bonne.  » La thèse de l’accident semble privilégiée dans l’environnement des Bleus.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *