comment le Bayern pourrait s’organiser sans Lewandowski face au PSG



Touché au genou droit avec la Pologne, Robert Lewandowski est incertain pour le quart de finale aller de Ligue des champions face au PSG, le 7 avril à l’Allianz Rivera (sur RMC Sport 1). En cas de forfait de son meilleur buteur, le Bayern Munich dispose de plusieurs options pour animer son secteur offensif.

« Mon cœur s’est arrêté ». A l’image de tout son club, Uli Hoeness, le président d’honneur du Bayern Munich, a retenu son souffle en voyant Robert Lewandowski se tenir le genou lors de Pologne-Andorre, dimanche, en éliminatoires de la Coupe du monde 2022 (3-0). Après avoir inscrit un doublé, l’attaquant de 32 ans a reçu un coup par derrière, qui l’a obligé à quitter le terrain à l’heure de jeu. En sortant sans boîter mais avec une grimace peu rassurante. Le staff polonais lui a rapidement posé une grosse poche de glace sur le genou droit. Les premiers examens effectués ce lundi ont révélé « des lésions du ligament collatéral du genou droit ».

L’arme fatale du Bayern

Une blessure qui dure généralement « entre cinq et dix jours », selon un communiqué de l’équipe de Pologne, qui a laissé Lewandowski rentrer à Munich. La star de la sélection manquera le choc en Angleterre, ce mercredi à Wembley. Et certainement celui à Leipzig, samedi en Bundesliga. Reste à savoir s’il sera rétabli pour la réception du PSG, en quart de finale aller de la Ligue des champions (le 7 avril sur RMC Sport 1). Ce n’est pas du tout acquis, sachant que le match est prévu dans neuf jours à l’Allianz Arena.

Le forfait de Lewandowski serait un énorme coup dur pour le Bayern. Depuis le début de la saison, l’ancien joueur de Dortmund a inscrit 42 buts en 36 matchs (toutes compétitions confondues). C’est l’arme fatale des Bavarois. Mais les champions d’Allemagne, qui ne souhaitent prendre aucun risque, devront peut-être s’en passer pour leurs retrouvailles avec les Parisiens. Si c’est le cas, Hans-Dieter Flick dispose de quelques solutions pour le remplacer.

Choupo-Moting ou Gnabry pour le suppléer

Le coach du Bayern, qui ne touchera pas à son système fétiche en 4-2-3-1, pourrait choisir d’aligner Eric-Maxim Choupo-Moting. L’attaquant camerounais a marqué 5 buts en 24 apparitions depuis son arrivée l’été dernier. Le buteur de 32 ans aura sans doute envie de briller face à son ancienne équipe. Mais a-t-il les moyens de répondre présent dans un match d’un tel niveau? Si Flick en doute, il pourrait alors décider de recentrer Serge Gnabry. L’ailier de 25 ans occupe cette position d’attaquant axial en équipe d’Allemagne. Avec un certain succès. Il vient d’ailleurs d’offrir une précieuse victoire à la Mannschaft en Roumanie, dimanche, en éliminatoires du Mondial 2022 (0-1).

Sur le papier, Flick pourrait également faire monter Thomas Müller d’un cran. Mais ça semble assez peu probable. Le champion du monde 2014 est trop précieux en position de faux n°9. Son activité, sa grinta et sa vista sont aujourd’hui irremplaçables pour les Bavarois. Müller réalise l’une de ses saisons les plus abouties dans ce rôle de meneur de jeu avancé. Et rien ne dit qu’il aura le même rendement plus haut sur le terrain. Le match de l’avant-centre devrait donc se jouer entre Choupo-Moting et Gnabry. A moins que Lewandowski gagne finalement sa course contre-la-montre.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *