le gros chambrage d’Hernandez sur Griezmann après Barça-PSG

Grand ami d’Antoine Griezmann qu’il a côtoyé à l’Atlético de Madrid et en équipe de France, Lucas Hernandez l’a bien chambré après la déroute du Barça face au PSG en huitièmes de finale de la Ligue des champions.

Ça chambre sévère en équipe de France! Les joueurs sont réunis depuis lundi à Clairefontaine pour préparer les trois premiers matchs de qualifications à la Coupe du monde 2022 face à l’Ukraine, mercredi (20h45 au Stade de France), au Kazakhstan, dimanche (15h), puis en Bosnie-Herzégovine (le 31 mars 20h45).

Lucas Hernandez a ainsi retrouvé Antoine Griezmann, son ami qu’il a côtoyé à l’Atlético de Madrid pendant cinq ans (2014-2019). « C’est vrai qu’il commence à me manquer, là, at-il reconnu dans une interview à L’Equipe. Bon, on s’appelle par Facetime, on s’écrit presque toutes les semaines. Il est comme un grand frère. Il m’a toujours aidé et m’aide encore. « 

Malgré le respect « fraternel », le défenseur de l’équipe de France a bien chambré son coéquipier avec les Bleus à l’évocation de la Ligue des champions. Hernandez retrouvera en effet le PSG avec le Bayern Munich en quarts de finale de la compétition huit mois après la victoire bavaroise en finale. Un adversaire que Griezmann a défié avec le Barça en huitièmes de finale avec une élimination à l’issue de la double confrontation, indiqué par une cinglante défaite à domicile (1-4, 1-1 au retour).

Interrogé sur les conseils qu’il pourrait demander à Grizou, Hernandez s’est bien moqué. « Voilà, c’est ça! Encore que Grizou ne va pas pouvoir m’en donner beaucoup vu ce qu’ils ont pris contre Paris au Camp Nou (rires). Mais le PSG a montré contre le Barça qu’il était l ‘ un des grands favoris pour atteindre la finale. « 

Le quart de finale aller entre les deux équipes et prévu le 7 avril en Bavière avant le retour au Parc des Princes, le 13. « Ce sera un très gros match, un rendez-vous pour se faire plaisir, insiste le champion du monde 2018 . Ce ne sera pas facile d’éliminer Paris, qui sera un peu revanchard par rapport à la dernière finale. Les Parisiens ont besoin de l’envie mais nous aussi. « 

Nicolas Couet Journaliste RMC Sport



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *