« On a abandonné notre philosophie de jeu », regrette Sampaoli



Satisfait de leur début de match, Jorge Sampaoli n’a pas aimé ce que ses joueurs ont montré en seconde période contre Nice, ce samedi. Balayé 3-0, l’OM a rechuté après avoir enchaîné deux victoires en Ligue 1.

Il ne voulait pas s’emballer après ses deux premières victoires. Il ne veut pas non plus s’inquiéter outre mesure après le premier accroc de son aventure à Marseille. Après la lourde défaite concédée par l’OM ce samedi à Nice (3-0), pour le compte de la 30e journée de Ligue 1, Jorge Sampaoli a dressé un constat lucide. L’Argentin est conscient du chantier qui l’attend pour aider son équipe à enchaîner les bonnes prestations dans la durée.

« Vous savez, on vit dans une sorte de société du positivisme où tout le monde pense que tout doit absolument se passer comme on le souhaite, sinon c’est un échec total. En réalité, quand ça va mal, l’ambiance dans un club est propice à l’instabilité. Mais l’OM est un club très important. Il est de notre responsabilité de tout faire pour faire plaisir à nos supporters. Il faut qu’on travaille pour savoir exactement où on veut aller. On entame la fin de championnat, on essaie de mettre en place une philosophie », a-t-il confié en conférence de presse.

« On a abandonné notre philosophie de jeu »

Plutôt bien entrés dans leur match, les coéquipiers de Steve Mandanda ont craqué à la fin de la première demi-heure sur une tête de Khéphren Thuram (34e). Avant de s’effondrer au retour des vestiaires. Des buts d’Amine Gouiri (74e) et Alexis Claude-Maurice (90e+1) sont venus punir les faiblesses marseillaises.

« On se retrouve menés de façon injuste à la mi-temps car on jouait mieux que l’adversaire. En seconde période, on a commencé à abandonner le jeu collectif, à entrer dans une anarchie de jeu. (…) Au début du match, à 0-0, on était supérieurs. Dès qu’on a été menés au score, on a abandonné notre philosophie de jeu. Il faut faire face à l’adversaire. Dès qu’on est menés, c’est là qu’on doit justement attaquer. En seconde période, on a joué pour Nice. On faisait des allers-retours sans maîtrise. Il faut savoir qui nous sommes dans le jeu et où on va », a insisté Sampaoli.

Avec cette rechute à Nice, après des succès obtenus contre Rennes (1-0) et Brest (3-1), l’OM reste provisoirement scotché à la sixième place de la Ligue 1. Et tentera de se relancer après la trêve internationale au Vélodrome face à la lanterne rouge, Dijon.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *